Moins manger pour perdre du poids : Vrai ou Faux ?


Avec l’été qui arrive, beaucoup de personnes sautent des repas et se sous-alimentent dans le but de perdre du poids à l’approche de l’été.


Le fait de se prendre en main est une bonne démarche, mais attention cela n’est pas sans conséquence, lorsqu’il n’y a aucun accompagnement. Il est important de prendre conscience des bienfaits d’un bon équilibre.


L’équilibre alimentaire étant établi sur trois repas par jour, cela n’est pas pour rien, il y a une raison. Le corps a besoin d’énergie de manière constante à n’importe quels moments de la journée et de la nuit.


Même si vous ne faites pas d’activité physique, votre corps se dépense, de part la digestion, de part votre réflexion et l’utilisation de votre cerveau et tant d’autres impliquant tous vos organes.


Cette énergie est apportée par vos apports alimentaires complets sur trois repas par jour

composés de plusieurs groupes d’aliments :


- Les féculents pour l’énergie

- Les viandes, poissons ou œufs pour apporter des protéines qui maintiennent votre fermeté

- Les fruits et légumes pour les fibres, vitamines et minéraux

- Les produits laitiers pour la solidité de votre squelette

- Les matières grasses pour le fonctionnement du système nerveux et la protection cardiovasculaire

- L’eau pour l’hydratation et le transport de substances.


Si ces apports sont équilibrés, votre corps se stabilisera à votre poids de référence. Chaque personne est différente et a des besoins différents en fonction de sa vie et de ses activités.


S’il y a une baisse importante d’apports, déséquilibrée et privative, le corps va inévitablement perdre, mais…


Vous vous êtes privés de bonnes choses, de choses que vous adoriez, la frustration a été telle que vous re craquez… Sans faire attention à la quantité et catastrophe… Cela recommence, prise de poids, privation, frustration, fatigue et re perte de poids…. Cela fonctionne une fois ou deux… Mais quand le corps reprend, c’est deux fois plus qu’avant.


Le regain de poids est inévitable, mais pourquoi ?


Pour vous permettre de tenir debout pendant toute cette privation votre corps a lutté pour répondre à ses fonctions et à vous faire vaquer à vos activités quotidiennes sans que cela n’est d’impact sur vous et votre vie sociale. Il a puisé dans ses réserves et a eu peur d’être carencé.



Votre corps à une mémoire….


Il se dit alors, « puisque j’ai été privé, je ne veux pas subir à nouveau ». Donc, tout ce que vous mangez, il le stock pour être sûr de ne manquer de rien.


Ce stock entraîne de la masse grasse... Les cellules de stockage (adipocytes) de cette masse grasse sont saturables et pour stocker le restant de gras de nouvelles cellules se forment et prolifèrent.


Votre comportement ne fonctionne plus… Votre poids stagne plus haut qu’avant, vous ne comprenez pas et vous ne vous sentez pas bien….


Cela entraîne une perte de confiance en soi, une incompréhension, une mauvaise image de soi et les troubles alimentaires peuvent s’installer. Plus grave donc….


En effet, vous pouvez très bien, ne ressentir plus aucune sensation de faim ou de satiété (ne plus ressentir lorsqu’on n’a plus faim), ces deux entraînent forcément des complications.


Le manque d’apport peut mener à des carences et porter atteinte à d’autres fonctions telles que des fonctions nerveuses, des fonctions reproductrices et bien d’autres… Le manque de satiété peut vous amener à de l’obésité suivie de ses complications.



Il est important de prendre conscience des bienfaits de l’alimentation. Elle est le carburant de notre corps et le reflet d’une bonne santé.


L’ensemble des groupes alimentaires cités précédemment existent afin de répondre à tous vos besoins, vous avez besoin d’eux de façon complémentaire.


C’est pour cela que s’il y a besoin d’une perte de poids, il est essentiel de manger sans se priver et sans supprimer un groupe d’aliment ayant une fonction spécifique.


Évidemment, si les apports de base sont trop élevés, il y aura forcément une diminution, mais moindre en gardant l’ensemble de ces groupes. Si les apports sont corrects, mais déséquilibrés, il faudra donc revoir l’équilibre alimentaire.



Dans l’alimentation, aucun aliment n’est interdit, il suffit simplement d’être raisonnable.


Si vous optez pour ce comportement, aucune frustration ni privation ne sera ressenti par votre corps et vous-même. Cela se fera en douceur et prendra le temps qu’il faut.


Une perte de poids lente, à l’écoute de ses besoins et de ses sensations sera toujours plus bénéfique sur le long terme qu’une perte de poids rapide qui ne durera pas.




11 vues0 commentaire