Devons-nous obligatoirement manger bio pour être en bonne santé ?

L’alimentation est notre carburant, elle est le symbole d’une bonne santé. On sait maintenant, que bien manger de façon variée et équilibrée contribue à l’intégrité de celle-ci.


Mais… beaucoup de consommateurs sont perdus et ne savent plus comment s’alimenter correctement. Quelques éclaircies dans cet article qui ont un but préventif pour votre porte-monnaie et vous-même.


Être en bonne santé


Cela signifie selon l’organisation mondiale de la santé, d’être dans un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.


Le bio, c’est quoi ?


L’agriculture biologique est un mode de production respectueux de l’environnement dans lequel toute utilisation de produits phytosanitaires est interdite et ou le fumier et le compost sont privilégiés afin de nourrir la terre et d’améliorer la production.


Il représente de nos jours une grande place et, une multitude de produits allant de l’alimentation (tous les groupes d’aliments) aux produits ménagers sont en vente dans le commerce.


Tout producteur ou revendeur de ces produits doit avoir obtenu un agrément ainsi que l’accord d’obtention du label de qualité biologique, garantissant aux consommateurs l’absence de pesticides et une production contrôlée.


Les avantages et les inconvénients du bio


Les avantages :


- Bon pour la santé, car il n’y a pas de pesticides, (même si leur utilisation est réglementée, ces pesticides ne sont pas sans risques à long terme),

- Respect de l’environnement,

- Pas d’élevage intensif, (respect de l’animal),

- Respect des saisons pour les fruits et légumes (richesse en vitamines et minéraux).


Les inconvénients :


- Plus chers, car il y a un besoin accru de mains d’œuvre,

- Difficulté à trouver les produits,

- Présence également de produits transformés et ultra transformés.


Malheureusement, qui dit bio ne veut pas dire sain


En effet, comme dans l’alimentation classique, toutes les gammes de produits y sont représentées, du cru au cuit, du frais au déshydraté… Etc.


Cela amène forcément à la transformation.


Quelle différence entre un produit transformé et un produit ultra-transformé ?


La transformation d’un produit consiste à ajouter du sucre, du sel ou de l’huile afin de conférer à celui-ci une meilleure conservation ou une consistance attendue.


Dans l’ultra transformation, ce sont des additifs qui sont ajoutés aux produits bruts afin de leur donner une certaine propriété. La présence de ces additifs est couverte par une réglementation, maisleur usage quotidien reste dangereux.


Privilégions les produits bruts


Que ce soit dans une consommation biologique ou non, il est conseillé de cuisiner et de consommer des produits bruts. Cela permet de connaître la composition de son assiette et de limiter les produits transformés qui sont riches en sel, en graisse et en produits de mauvaise qualité.


Alors, que privilégier dans le bio ?


Mon conseil est de privilégier les fruits et les légumes. Ils n’ont pas de pesticides ou autres, ils sont donc meilleurs nutritionnellement puisqu’ils peuvent être consommés avec la peau connue pour sa richesse en vitamines et minéraux.


Rappelons-le, les fruits et légumes conventionnels sont plein de pesticides et souvent cueilli lorsqu’ils ne sont pas arrivés à complète maturité. Nous enlevons leur peau avant consommation afin de ne pas « s’empoisonner » mais cela n’a aucun intérêt nutritionnel, puisque toutes leurs vertus se trouvent dans celle-ci.


Attention


Cet article n’a absolument pas pour objectif de vous empêcher de consommer ces produits. Son but est préventif et surtout visé pour une population à faibles revenus qui souhaite bien s’alimenter. A mon sens, il est indispensable de savoir faire la part des choses et d’être réfléchis.


Pour conclure


Manger bio c’est bien, manger sain c’est encore mieux. Bio, ne veux pas forcément dire bon. Même si le produit principal est brut, il n’empêche pas les transformations qui sont réalisées par n’importe quels procédés néfastes.


Consommer les fruits et légumes bio de préférence et, le reste de l’alimentation peut être conventionnelle selon les goûts et les envies.


Se questionner régulièrement sur son comportement alimentaire est important afin de vivre le plus

en accord avec soi-même et ses valeurs.




Camille Tabardel, étudiante en BTS diététique


10 vues0 commentaire